Photo de l'actualité:ITW Coup de Coeur: Christian de l'Encre du Peuple categorie interview

ITW Coup de Coeur: Christian de l'Encre du Peuple sur le dermographe

dans interview

 

Au détour d'une petite erreur de code du site, nous avons fait l'heureuse découverte de Christian de "L'Encre du Peuple".Ce Talentueux Dessinateur, originaire de l'Ain et où il exerce ses fonctions, Christian nous transporte dans cet univers old-school, nous montrant son coté rebelle et touchant.Il sait aussi se distinguer en hyper réalisme, ou il prend plaisir à travailler les différentes textures, avec une technique et un sens du détail hors du commun.
Artiste Tatoueur émérite, il n'en garde pas moins la tête froide et reste humble face à un avenir plus que prometteur. Malgré son emploi du temps de tatoueur et de jeune papa trés chargé, il nous a accordé une petite interview:

"-Christian, quel a été ton parcours personnel et professionnel?"
"-Je suis né à Belley, petite ville du Bas-Bugey dans l'Ain où je tiens mon shop. Scolarité courte, je préférais gribouiller des dessins pour les copains ! A 15 ans je me suis dirigé vers un apprentissage de plombier chauffagiste en alternance puis je me suis fait embaucher comme ouvrier. Suite à un accident du travail, j'ai décidé de marquer le coup en allant me faire tatouer chez Pierre. Son shop s'appelait Body-art à Chambéry. Cela a été mon premier contact avec le monde du tatouage."

photo actualité le dermographe: ITW Coup de Coeur: Christian de l'Encre du Peuple

"-D'où est venue ton envie de tatouer? quand as-tu ouvert ton premier salon?"
"-Baignant dans le street-punk, pour moi le tattoo était raccord avec cette culture de revendications et de révoltes. Quand je suis passé sous les aiguilles, cela a été une révélation. Je me suis rendu compte à ce moment-là des possibilités graphiques et artistiques qu'offrait cette discipline, je n'ai eu qu'une envie, avoir une machine en main ! J'ai montré mon book de dessins au tatoueur et il a bien voulu me former. Tout en continuant à poser mes tuyaux de plombier, dés que j'avais un moment, j'allais au shop pour observer, dessiner, souder des aiguilles, régler les bécanes, gérer la clientèle...J'ai ouvert mon shop, 2 ans + tard."

"-Le premier tattoo réalisé ?"
"-Le premier tattoo que j'ai réalisé était une tête de dragon tribal sur l'épaule d'un pote ! A l'époque je le trouvais réussi..."

photo actualité le dermographe: ITW Coup de Coeur: Christian de l'Encre du Peuple

"-Te déplaces-tu?"
"-Je suis de nature assez timide, mais je me soigne.... Participer à une convention était pour moi une épreuve, je ne me voyais pas exposer mon travail au même titre que certains grands artistes que j'apprécie et que je respecte. Poussé par mon entourage, je me suis lancé et depuis 3 ans je participe aux conventions de tatouage de Barcelone et d'Evian. J'ai aussi fait celle de Toulouse en 2012 et 2013. J'en ferai peut être une ou deux de plus l'année prochaine. J'ai beaucoup de travail au shop, il est donc difficile de trouver du temps pour faire des guests et organiser les voyages en convention, parce que c'est aussi du stress : s'organiser, travailler en dehors de chez soi. Et pour l'instant, je profite de mon fils Joan qui vient de fêter ses 1 an."

"-Ton avis sur la profession?
"-Il suffit d'aller dans certaines conventions pour prendre une grosse claque. Les artistes sont de plus en plus ouverts aux échanges. Quand aux clients, ils sont de plus en plus connaisseurs et avertis. C'est un monde qui a ouvert ses frontières. Tout cela contribue à faire exploser le niveau général. A mon avis, le tatouage sera reconnu comme un art à part entière mais pour autant, j'espère qu'il restera un art populaire, accessible à tous; d'où le nom de mon studio « L'encre du Peuple ». Pour défendre la reconnaissance du tatouage artistique en france, je suis également adhérent du Snat"

"-Comment opères-tu?"
"-Nous sommes 3 à bosser au shop. Nicolas, que j'ai formé et qui bosse avec moi maintenant et Claire qui gère l'acceuil et s'occupe de l'administratif. Dans un premier temps, je rencontre mon client sur rendez-vous afin de discuter de son projet, de ses idées, voir sa morphologie etc...Tous se passe au feeling. L'équilibre entre la confiance du client et l'écoute du tatoueur est essentiel pour que le résultat final soit réussi. Je travaille exclusivement sur des tattoos uniques, je passe donc beaucoup de temps à la création du motif. Le papier et mes crayons de couleur sont pour moi indispensables. Je présente toujours le dessin aux clients avant de tatouer, sans oublier que le papier est plat et que la peau se déforme; il m'arrive de refuser de réaliser un tatouage, si je sais qu'il ne sera pas beau, je ne le fais pas tout simplement ! J’apprécie le tatouage new-school bien détaillé, le tattoo néo-japonais, l'illustratif réaliste… J’aime bien aussi travailler les textures, je ne tatoue pas le tribal et le polynésien, il y a des spéacialistes qui le font bien mieux que moi!"

photo actualité le dermographe: ITW Coup de Coeur: Christian de l'Encre du Peuple

"-Tes projets, perspectives professionnels?"
"-Je cours après le temps, les journées sont trop courtes...J'espère pouvoir participer à 2-3 conventions de plus, pouvoir apprendre l'anglais pour pouvoir voyager plus facilement. Pour ce qui est ma manière de travailler, elle est en constante évolution. Je suis de plus en plus exigeant dans le choix de mes pièces. J'apprends tous les jours en observant les collègues, sans oublier l'évolution du matériel. Changer de salon ? Je tiens beaucoup à "L'Encre du Peuple", pourquoi pas un peu plus de soleil dans le futur, mais c'est encore du domaine du rêve... Pour l'instant j'apprécie tout juste le fait que mon fils me laisse faire des nuits tranquilles...

Retrouvez Christian sur:
son profil Dermographe
son site internet
son profil facebook